Test : Payday 2

Auteur : nabi

Écrit le : 2015-04-19 00:00:00


Bonjour à toutes et tous ! Le nouveau site est là et j’espère qu’il vous plait ! Je sais que je n’ai pas été très présent ces derniers temps et je vais essayer de rattraper le retard (oui, un mois sans article, je sais). Je pense pouvoir faire un petit quelque chose sur la loi renseignement passée il y a peu. En attendant, jouons à Payday 2.

 

Payday 2 : Devenez un cambrioleur pas très gentleman

 

                Payday 2 est donc un jeu vidéo et fait suite à Payday : The heist. Ils sont édités par Overkill software et Starbreeze Studios. Payday est la traduction de « Jour de paie », assimilé ici au butin récupéré après un braquage puisque dans Payday 2, vous incarnez un cambrioleur, membre d’un groupe de 4 cambrioleurs. Pas de cambriolage de particuliers ici, mais plutôt cambriolage de banques,  bijouteries, saccage de centre commerciaux, vols d’une formule secrète, vols de produits illégaux…

 Vous recevez différentes missions qui une fois accomplies, vous permettent de gagner en expérience et de l’argent, pour rendre vos armes plus performantes ou plus discrètes et silencieuses. La plus part des missions vous laissent le choix entre discrétion et force brute, mais certaines vous obligent à jouer l’une ou l’autre, que tout le monde soit content quoi. Le jeu vous propose de jouer seul avec des ordinateurs ou à 4, avec 3 de vos amis ou des inconnus. A vous de planifier le casse afin de faire le casse parfait.

 

Alors, discrétion ou force brute ?

                C’est là tout le dilemme du jeu. Soit vous complétez la mission sans avoir à affronter les forces de l’ordre, qui dans le niveau de difficulté le plus élevé font juste un peu mal (un peu), soit vous vous armez lourdement et foncez dans le tas. La première option n’est en aucun cas la plus simple, loin de là. Alors que certaines missions sont assez simples, d’autres mettent vos nerfs à rude épreuve.

                Vous pourrez choisir entre plusieurs arbres de compétences afin de choisir votre voie. Choisirez vous des compétences mixtes afin de pouvoir vous en sortir lors de casses discrets ayant échoués ? 2 arbres permettent d’être complètement discret ou bourrin alors que les autres arbres permettent de choisir des compétences mixtes, aidant dans les 2 directions.

Ce qu’on en a pensé

                Payday 2 est un très bon jeu. Les missions où la discrétion est de mise sont vraiment prenantes et les parties en coopération sont un plus. Le jeu est assez réaliste et la difficulté est là. Les missions proposent des scénario prenants et variés, limitant la redondance.

                Mais bien sur, ce jeu n’est pas parfais, loin de là. De nombreux points sont vraiment exaspérants dans ce jeu. Comme le fait que les policiers mettent une moyenne de 9 secondes pour recevoir l’appel et arriver sur les lieux du casse, les camera omniprésentes, les perceuses qui ne fonctionnent plus… Le jeu fourmille de mille défauts mais qui nous rappellent qu’un braquage n’est jamais gagné d’avance. JAMAIS.

                Le jeu est donc très bon, mais la difficulté du niveau maximal est un poil corsée, juste un poil. Mais cela ne change rien au plaisir d’y jouer. Le jeu est régulièrement en solde sur STEAM et vous pourrez l’avoir pour une somme dérisoire (autour de 15 euros). En tout cas, nous on a bien aimé.

Une communauté énorme

                Le jeu est très apprécié. Lors d’un précédent événement, les développeurs ont invité les joueurs à rejoindre le groupe officiel du jeu afin de savoir combien de fan et de joueurs actifs le jeu disposait. Des paliers de fan étaient disposés et offraient un contenu à tous les membres du groupe lorsqu’il était atteint. En l’espace de 2 mois, le groupe contenait plus de 3 million 500 mille fans. Un deuxième événement du même genre à été atteint en une vitesse record. Les développeurs offrent ainsi du nouveau contenu régulièrement ou du contenu à acheter (ben oui, faut bien vendre un peu aussi).

                Un jeu très complet, suivit par la communauté suivie par les développeurs. Je vous le conseil activement.

                Ce nouvel article est donc à présent fini. J’espère comme à chaque fois qu’il vous a plus. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à me le faire savoir. Si c’est le cas, dites le moi aussi. N’oubliez pas de visiter les réseaux sociaux (Facebook et Twitter ). Aller, à plus les reader !