Le garçon et la bête - Rugissez de plaisir

Auteur : nabi

Écrit le : 2016-01-22 19:12:46


Aujourd’hui, je suis allé au cinéma voir le dernier film d’animation japonais sorti en France à savoir Le garçon et la bête, dont le monsieur est désigné comme étant le digne successeur de monsieur Hayao Miyazaki lui-même (et oui, c’est pas rien). Allez, parlons en de ce film !

Le garçon et la bête

                Je suis donc aujourd’hui allé voir le film d’animations de Mamoru Hosoda appelé Le garçon et la bête. M.Hosoda qui est d’ailleurs derrière Les enfants loups, Ame et Yuki en 2012, Summer Wars en 2009 et du film Digimon en 2000 (et oui, il y a bien un film Digimon, que je vous invite à regarder).

            Le garçon et la bête retrace l’histoire de Ren, un jeune garçon de neuf ans, qui se retrouve du jour au lendemain, seul. Vivant alors dans la rue, il fait, par hasard, la rencontre de Kumatetsu, une bête ours, et de Tatara, un bête singe, en voyage dans le monde des humains. De son coté, Kumatetsu a été désigné par le grand maître de son village pour lui succéder, tout comme Iozen, adulé et respecté de tous. Ren va alors devenir le disciple de Kumatetsu et ce film retrace cet apprentissage.

Le film et son contenu

            Ce titre est affreusement banal et bateau… brrr, ça en file les chocottes. Bref. Tiens et si on parlait du film en analysant ce que la critique à dit, à savoir que ce serait le prochain Miyazaki ? Ok, Go.

            Tout d’abord, parlons graphisme. Ici, on a le droit à des dessins numériques, non fais à la main. Mais ne tirons pas sur l'ambulance  ! Loin de là ! Les dessins sont relativement soignés et les détails soignés et travaillés. Les animations sont fluides et attirantes, naturelles. On n’a clairement pas une impression de personnages créés dans les mouvements, ce qui donne une facilité d’intégrations dans l’histoire. Et quand je dis, qu’en gros, c’est beau, c’est beau. On ne retrouve pas toute la poésie qui caractérise tant les travaux d’ Hayao Miyazaki, mais en retrouve un petite peu, en une très légère dose. On a tout de même le droit à de superbes images qui m’ont fait lâcher plusieurs « whoa » ou « putain » (oui oui (non, pas celui avec son taxi)).

            Niveau sonore, j’ai été relativement impressionné. Si la vf de Ren jeune m’a un peu dérangé, les sons du film sont impressionnants. J’ai bien apprécié les musiques qui sont entrainantes et qui correspondent bien aux scènes, qui ne ressemblent en rien à la musique aux sonorités traditionnelles et au style classique de M Miyazaki. Mais ce n’est pas ce qui a attiré mon oreille. Non, ce sont plutôt certains détails qui peuvent paraitre anodins comme ça, mais qui ont un impact décisif sur le film. Par exemple, dans une scène, des œufs frais sont cassés afin de cuisiner. Et ben, croyez moi ou non, mais le bruit entendu dans le film est celui de vrais œufs. Vous voyez, ce n’est rien, mais si ça avait été un bruit synthétique ou un bruitage, ça aurait tout cassé. Comme les œufs.

            Dans le film en lui-même, on y retrouve une critique de la société actuelle, en utilisant des animaux personnifiés, un peu à la façon des fables de Lafontaine. Nous suivons donc Ren dans une sorte de voyage initiatique. Le film sait être drôle et dur à la fois, en jouant entre les moments assez burlesques et les moments plus calmes et touchants. Les personnages sont attachants et intéressants. Une autre chose qui m’a marqué, parce qu’il ne me semble pas l’avoir entendu dans un film de Miyazaki, ce sont les insultes. Ce film en présente plusieurs, qui même minimes comme merde ou enfoiré sont les bienvenues puisqu’elles présentent un intérêt réel dans la scène, comme un combat.

            Plus qu’une analyse que je souhaiterais poussée mais que je suis incapable de réaliser, j’ai vraiment beaucoup apprécié ce film qui, je trouve, ne souffre que d’une ou deux phases durant lesquelles, ça traine un petite peu en longueur. Sinon, clairement, je n’ai pas de critiques à émettre, mais au contraire des remarques à faire pour dire que je suis agréablement surpris pas ce film, qui encore une fois est très très très très bon. Si je devais lui donner une note, je donnerais facilement un bon gros 19/20. Franchement, si vous voulez faire plaisir à l’âme d’enfant qui dort en vous, ben réveillez-la et aller voir ce film. Vous ne le regretterez pas.

            Et voila ! C’est fini ! Comme à chaque fois, j’espère que cet article vous a plus ! J’aurais vraiment souhaité pouvoir le faire en vidéo celui-ci, mais mon matos ne semble pas vouloir enregistrer ma voix. Dans ce cas, enregistre mes mots ! Bref, comme d’hab’, je vous invite à commenter, en me disant ce que vous, vous avez pensé du film, si vous avez aimé ou non l’article. (Ben oui, si on me dit pas que c’est pas bon je peux pas corriger !) Sinon, partagez autour de vous ! Et encore une fois, les liens vers les pages des réseaux sociaux !

(Facebook, Twitter  et Google +). Aller ! Bonne continuation à vous, et surtout, pensez bien à vous aérer l’esprit, ça fait du bien au cigare.