L intelligence artificielle

Auteur : nabi

Écrit le : 2015-09-02 20:00:00


Bonjour à toutes et tous ! En effet, je n’ai pas été très présent ces derniers temps, et vous pouvez m’en blâmer. Je travaille en même temps sur un autre gros projet, très gros, qui demande un travail régulier et du coup, le site est mis de coté. Mais je suis là ! Donc aujourd’hui, j’ai choisi de parler de quelque chose qui m’intéresse, et du coup, que j’aimerai étudier et vous apporter mon point de vue sur la question : la technologie va-t-elle trop loin ? Et pour étudier cette question on va forcément regarder du coté de l’intelligence artificielle. Alors, avant que cet article commence, je ne suis pas spécialiste en IA, alors, il se peut qu’il existe des erreurs dans ce que je vais avancer. Je m’en excuse d’avance, et je vous demanderais de me corriger, si possible. Merci et bonne lecture !

L’intelligence Artificielle

 

Avant d’échanger sur la question de l’intelligence artificielle, il sera intéressant de savoir ce qu’est l’intelligence artificielle. L’intelligence artificielle est donc une collection, un ensemble de programmes, de fonctions, qui une fois assemblés, permettent à une machine, un robot, de « penser », de simuler une intelligence. C’est donc une intelligence créée de toute pièce, qui s’oppose donc à l’intelligence humaine, qui évolue dans le temps, en prenant en compte d’autres éléments propres à l’homme comme les sentiments par exemple. Il faut également prendre en compte, que certaines technologies regroupées sous le terme de « machine learning » ou « d’apprentissage automatique » qui, très simplifié, permet à une machine, un programme, un robot, d’apprendre.

L’exemple qui me vient à l’esprit, c’est celui de la Poste. Le triage des lettres et colis est majoritairement effectué par une machine qui lit le code postal afin de rediriger ce dernier. Faites l’exercice si vous le souhaitez, écrivez la suite de chiffre de 0 à 9 et demandez à n’importe qui de faire de même. Vous verrez que vous n’écrirez pas les chiffres de la même manière (non pas d’applaudissements svp, merci). Imaginez donc de devoir implémenter dans la machine chaque façon de chaque personne d’écrire les chiffres. C’est juste impossible. La machine de triage est donc capable d’apprendre les différentes façons d’écrire ces chiffres, afin de lire les codes postaux sans erreurs, ou le moins possible. Je ne m’enfoncerais pas les détails de l’apprentissage automatique, mais si cela vous intéresse, vous pouvez regarder ici => https://fr.wikipedia.org/wiki/Apprentissage_automatique (oui, c’est du Wikipedia, ça me fait mal de vous indiquer ça mais, l’article est long donc, on prend le premier qui vient).

L’intelligence Artificielle est abrégée IA, ou AI pour l’équivalent anglais. Ses prémices apparaissent peu de temps après l’apparition des premiers ordinateurs. Le connexionnisme et le cognitivisme apparaissent dans les années 40, et consistent en la représentation du fonctionnement des neurones humains. On considère que ses origines en 1950 dans un article d’Alan Turing, dans lequel il définit un test qui permet de définir si oui ou non une machine est consciente, test aujourd’hui connu sous le nom de « test de Turing ». Lors de ce test, un humain est en conversation avec 1 autre humain et une machine, mais en aveugle. Si l’humain ne peut dire qui est la machine et qui est l’humain, on considère que la machine à passée le test avec succès. A ce jour, il semble qu’aucune machine n’ai réussi à passer ce test, bien que les dernières années ont pu voir de réelles avancées dans ce domaine. Aujourd’hui, l’IA est présente partout, et nous l’utilisons nous même au quotidien sans le savoir. De grands groupes comme Facebook, Google, Apple, Twitter ou encore Amazon l’utilise au quotidien pour nous fournir des services de qualité ou nous pomper plus d’informations. Google l’utilise par exemple dans les résultats de recherche pour nous fournir les éléments correspondants le plus à nos attentes, youtube l’utilise afin d’assigner à des vidéos des type de vidéo correspondant (un programme de reconnaissance faciale permet à youtube de détecter automatiquement les vidéo contenant… des chats.), Facebook l’utilise pour nous faire connaître des « amis »…

Mais pourquoi l’IA est-elle controversée ? Des programmes de ce genre ne posent pas de problèmes, non ? Et bien déjà, on peut se poser la question. Puisque, jusque là, ils sont programmés pour effectuer une tâche bien précise. Mais si demain, ces programmes apprennent et se posent la question « pourquoi faisons-nous cela » et refusent d’effectuer la tâche assignée, comment faire, étant donné que l’IA semble destinée à s’étendre ? Si le système est paralysé à cause de ça, ça risque d’être moche. Il faut tout de même savoir que même si les machines sont dites intelligentes, elles n’ont pas une « conscience ». C’est ici le principe apporté par « l’Intelligence artificielle forte ». C’est une intelligence artificielle qui en plus de donner une intelligence à une machine, elle lui apporte la sensation d’une conscience, d’une capacité de raisonnement. Cette IA a fait naître de nombreux débats, mais il faut savoir qu’aujourd’hui, il est techniquement impossible de la mettre en place. Les moyens techniques existent, puisque les machines ont aujourd’hui la puissance pour simuler un cerveau, mais c’est au niveau des concepts à développer que ça coince. Exemple simple : comment coder la différenciation entre 2 visages ?

Mais une autre question se pose, à savoir celle des automates, puisque la robotique avance de plus en plus et faire des automates est aujourd’hui une chose simple. Il suffit de regarder le cas de la Chine, très friande d’automates qui développe beaucoup d’automates. Vous aurez compris le délire, et ça a été abordé de nombreuses fois dans des films et dans des livres, des séries et autres. Bien qu’aujourd’hui les automates aux quels on pense ne sont pas conceptuellement possibles, il est simple de penser qu’un jour, ils le seront. Ayant une capacité de raisonnement plus poussée que celle des humains, ce serait dangereux de les développer. Surtout que si on prend en compte que le principe est de simuler une intelligence proche de celle d’un humain, et connaissant la capacité de révolte de l’humain, je suis assez réticent à l’idée de continuer sur cette voie. Et vous qu’en pensez-vous ? Que ce soit de l’IA en général ou de certains des points de vue abordés dans l’article.

Voila ! c’est fini ! comme dit au début, si vous avez observer des fautes, faites le moi savoir, pour partager votre point de vue sur la question, faites le moi savoir aussi. Si vous avez aimé ou non ou si vous vous en foutez, aussi. Vous pouvez le faire dans les commentaires juste en dessous ou sur les réseaux sociaux ici => Facebook, Twitter  et Google +. En attendant la suite, vous pouvez aller voir les autres articles, me contacter ou je ne sais quoi d’autre. Partagez l’article et le site autour de vous, parlez-en. Moi je vous dis à la prochaine les readers !