Des dessins animés Disney en série (Gravity falls + Star versus the forces of evil)

Auteur : nabi

Écrit le : 2017-05-03 20:59:32


Je pense, sans trop me tromper, que vous le savez, mais, j’adore les dessins animés. Je pense en effet vous l’avoir déjà dit quelques fois. Et avec aujourd’hui, l’offre disponible que ça soit en terme de dessins animés américains, asiatiques ou européens, il y forcément quelque chose qui fera votre bonheur. Et puis, ça fait aussi un bien fou de sortir des schémas classiques des séries que la télévision nous crache au visage, non ? Aller, je commence !

Gravity falls : il se passe des choses bizarres ici

                Quitte à parler de dessin animé, autant commencer avec une des références dans le milieu. Gravity falls est une série animée américaine qui nous vient tout droit des studios d’animation Disney, diffusée à l’origine sur Disney Channel, du 15 juin 2012 au 15 février 2016. La série est l’œuvre de Alex Hirsch, ayant travaillé sur la série ça bulle ainsi que quelques épisode de la série Pokemon. Il s’agit donc de la première grosse production du monsieur. Mais lui, c’est celui qui a eu l’idée, il a bossé dessus aussi, OK ? Mais il a été aidé de quelques personnes, qui s’y connaisse t visiblement un peu en séries. On a par exemple, pour la saison 1, John Aoshima ayant travaillé sur des séries comme Avatar : le dernier maître de l’air, les simpsons, futurama, American dad ou encore Kubo et l’armure magique ; Aaron Springer ayant travaillé sur la nouvelle série Mickey mouse, Bob l’éponge, wander, le film bob l’éponge, samuraï jack, le laboratoire de dexter… bref, que des gros noms de l’animation.

                Pour revenir à la série elle-même, on suit les aventures des jumeaux Pines, Dipper et Mabel, en vacances d’été chez leur gruncle (contraction de great et d’uncle pour un truc du genre super oncle) stan, tenant le Mistery Shack, attrape touristes construit autour du thème des mystères.  Sauf que, la ville de Gravity Falls est remplie de secrets mystérieux, qui ne demandent qu’à être découverts…

                Qu’ai-je pensé de la série ? La série est très bonne dans son ensemble, que ce soit graphiquement, sur la construction des personnages hauts en couleurs, les histoires, le scénario en lui-même, la musique… C’est plus que cool.

Graphiquement, il s’agit d’un dessin animé assez beau. Les décors sont assez détaillés, tout en restant assez grossier. Ils sont également hauts en couleurs (à l’image des personnages) sans être agressifs et désagréable à regarder. Les animations sont fluides et bien faites, dérivant parfois sur des animations cartoonesques, un peu à la Tex-Avery.

Rien à redire non plus coté ambiance musicale et musique. Tout va bien avec les scènes, nous offrant même quelques musiques qui resteront un peu gravées dans les caboches.

Intéressons-nous à quelque chose de plus intéressant. L’humour. Ce dessin animé est bourré d’humour. Humour reposant pas mal sur de l’absurde, de gros gag et pas mal de jeux de mots. Et plus que tout, cet humour est surtout porté par un personnage dans l’histoire : Mabel. Les autres personnages sont drôles, amusants et attachants aussi, mais c’est surtout Mabel qui par sa différence naturelle, génère le plus d’humour.

Mais si le show est prenant et captivant, c’est pour l’univers et l’ambiance créée. Le show peut être assez mou dans ses débuts, mais la première saison réserve tout de même d’excellents moments. Le mystère est partout, et derrière l’ambiance décalée en permanence, il y a toujours matière à enquêter. Surtout à la fin de chaque épisode.

Dans tous les cas, Gravity falls est un excellent dessin animé qui mérite que vous vous attardiez dessus, et que vous vous accrochiez un peu avec les premiers épisodes.

Star Butterfly rules !

                Passons à présent à mon coup de cœur. Pendant un long moment, très long, Gravity Falls est resté le dessin animé qui m’a le plus plu, auquel j’ai le plus accroché. Mais j’ai fini il y a peu, les deux saisons disponibles pour le moment, d’un autre dessin animé Disney. Il s’agit de Star Versus the Forces of evil ((Star contre les forces du mal) qu’on raccourcira en svtfoe), un dessin animé toujours en cours, lancé le 18 janvier 2015 aux Etats-Unis, sur Disney XD, digne successeuse (oui je trouve ça aussi assez moche, ça s’accroche dans mon crane quand j’énonce ce mot) de Jetix. Le dessin animé est le fruit de l’imagination de Daron Nefcy (Mad, Wander over yonder), David Wasson (plein de dessins animés) et Jordana Arkin (plein de dessins animés aussi et des jeux vidéo).

Nous suivons ici les aventures de Star Butterfly, jeune princesse de Mewny, dont la pratique de la magie, la responsabilité et le sérieux laissent à désirer. Aussi, ses parents décident de l’envoyer sur Terre, afin de s’entrainer et de murir. Elle atterrit alors chez la famille Diaz, dont le fils Marco, s’occupera d’intégrer la jeune princesse aux coutumes terriennes.

Bref, pourquoi j’ai aimé à fond cette série ? On passe les détails du genre « c’est beau c’est fluide, haut en couleur », c’est tout de même les studios Disney, ils nous offrent de la qualité. Idem niveau musique et ambiance sonore, mais je noterai tout de même les très bonnes sonorités rétro des musiques (je ne le cache pas, j’ai vraiment bien aimé), et l’apparition dans l’un des derniers épisodes de la saison 2, du chanteur des Fall out Boys pour une musique que vous repasserez encore et encore.

SVTFOE a un début particulier. Vous accrocherez ou vous accrocherez pas. C’est bourré d’humour décalé et déjanté. La série à pour personnage principal une princesse faisant de la magie, mais pas au sens auquel vous vous attendez. Point de Accio éclair de feu ou de experliamus ici, loin de là, mais plutôt des Narwhal blast ou des Rainbow punch. Vous l’aurez compris, la jeune princesse est girly, comme on pourrait dire. Mais la série le présente bien et assez surjoué.

Si la saison 1 présente surtout des épisodes amusants et assez peu l’histoire, la saison 2 est elle riche en rebondissements et d’épisodes assez sombres. L’humour est toujours présent pour adoucir un peu le bazar, jouant entre comédie et « drame ».

Dans tous les cas, c’est très bon, et je ne peux que vous la recommander (en plus, la saison 3 arrive bientôt).

Voilà ! J’espère que vous avez plus cet article, ce billet, appelez ça comme vous souhaitez. J’espère également que ça vous aura donné envie de les regarder. Si c’est  le cas, je suis dispo pour parler de la série ! Sinon, comme d’hab, n’oubliez pas de partager, de venir me voir sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter  et Google +). Il ne me reste plus qu’à vous dire, à la prochaine, avec le gros truc qui se prépare. Attendez, juste le ?